Home Influence Les Trois Etats De Moi A Travers l’Analyse Transactionnelle

On parle souvent d’hypnose et de P.N.L. à travers le développement personnel.
Aujourd’hui, je vous propose approfondir la notion d’influence, à travers la méthode (très intéressante) de l’analyse transactionnelle.

Elle fut fondée aux Etats-Unis en 1950 par le Docteur Eric Berne, un neuropsychiatre.

Basée sur l’étude du comportement humain, cette discipline fut introduite en Europe vers les années 70.
Le but principal de l’analyse transactionnelle est d’évaluer votre personnalité afin de développer votre autonomie et de vous adapter à toutes les situations. Son champ d’application est vaste, allant du milieu scolaire au monde professionnel, en passant par le domaine social et juridique. 

Le modèle initial est celui dit « trois états de moi » :
  • Parent,
  • Adulte,
  • Enfant.
Il étudie les comportements à chaque étape de la vie de l’Homme.
Par exemple, vous pouvez être un parent normatif qui transmet les valeurs morales aux enfants.
Le parent persécuteur est celui qui a tendance à être tyrannique. Celui nourricier est celui qui prend soin en permanence des enfants.
Le comportement enfant peut être libre et réagit avec beaucoup de spontanéité. L’enfant créateur a beaucoup d’imagination. Cependant, il peut être en même temps manipulateur et trouve toujours des idées nouvelles.
L’évaluation utilise plusieurs outils, notamment le test égogramme.
Il consiste à cocher une réponse aux 60 questions simples posées dans la grille. Les alternatives de réponse peuvent être jamais, rarement, souvent ou toujours. La durée moyenne du test est de cinq minutes car les réponses aux questions doivent être spontanées. 
L’analyse transactionnelle est régulièrement utilisée en psychothérapie, puisqu’elle constitue une méthode qui favorise votre communication interpersonnelle et vos relations avec les autres.
Elle cherche à mettre en exergue la jonction entre le fonctionnement interne de nos pensée et notre comportement avec l’entourage.
Elle permet ainsi de traiter certaines attitudes comme la timidité maladive, l’autoritarisme ou l’accès de colère.
On lui trouve aussi une application en psychologie sociale afin de stimuler la dynamique de groupe.
L’analyse transactionnelle cible l’individu ayant des problèmes relationnels, mais aussi les groupes.
Dans le premier cas, le professionnel fait un coaching individuel et travaille avec le client comme un psychothérapeute.
Il apporte son appui et son savoir-faire en utilisant une grille de lecture claire et efficace comme l’egogramme.
La démarche aborde la dimension scolaire, du préscolaire au niveau postuniversitaire mais aussi la dimension sociale. Elle vise l’amélioration de votre relation avec les amis ou la famille.
Pour la thérapie de groupe, l’analyse s’effectue au sein d’une organisation ou d’une entreprise. Il peut s’agir d’un bilan de compétence visant à renforcer l’efficacité de vos employés. Elle contribue aussi à améliorer leurs relations internes.
Pour conclure, cette méthode est un dérivé de la philosophie de la vie.
A travers le modèle « trois états de moi » qui cohabite en nous, elle nous met au centre de la réflexion, partant du principe que nous, en tant qu’individu sommes « OK » et possédons une capacité pour résoudre un problème.
Ainsi, nous avons ainsi le droit d’agir en toute indépendance, quel que soit notre religion, notre race ou notre style de vie.
Enfin, nous sommes surtout responsables de nos avenirs en prenant les décisions pour être plus autonomes.
L’analyse transactionnelle est une belle manière de mettre en lumière le fonctionnement interne et la nature positive, puisqu’elle pousse à une remise en question.
Bref, elle constitue un levier vers le succès, et surtout le fait d’être bien avec soi.