Home Non classé Comment induire une transe hypnotique en 4 étapes

En général, le mercredi, je vous propose une chronique de mes meilleures lectures.
Mais, lundi, je n’ai pas pris le temps d’écrire un article sur l’hypnose, donc je me rattrape aujourd’hui ! Et dans deux jours, vous pourrez lire la chronique du mercredi reporté au vendredi ;)

Donc, vous voulez apprendre l’hypnose ? Apprendre à devenir hypnotiseur ? La semaine dernière, vous avez découvert ce qu’on appelle la calibration. Pourquoi s’adapter est un élément primordial, qui vous permettra d’améliorer vos capacités d’hypnotiseurs, mais aussi celles en communication !

Aujourd’hui, vous allez voir comment hypnotiser quelqu’un. Tout d’abord, au travers de l‘induction par l’escalier.
Grâce à cette technique, vous aurez un taux de succès vraiment élevé. Mais, elle prend du temps. En fait, il vous faudra compter entre 10 et 15 minutes au minimum avant de faire sombrer votre sujet en transe profonde.
Ce processus peut aller beaucoup plus vite. En fait, il est même possible d’induire un sommeil hypnotique en une dizaine de secondes ! L’idéal pour le spectacle.

Alors, pourquoi m’apprendre une technique aussi lente ?

Je trouve que cette induction est l’idéale pour commencer.
Comme je l’ai dit plus haut, de toutes celles que j’ai eu l’occasion de pratiquer à mes débuts, c’est elle qui a obtenu le meilleur taux de succès.

Et, je sais que les débuts d’un hypnotiseur peuvent être difficiles, et qu’on a peur … Peur de passer pour un imbécile …  Que rien ne marche ….
Alors qu’avec celle-là, vous pouvez être sûr d’obtenir un excellent résultat !

Son défaut majeur reste le temps qu’elle prend. Un quart d’heure, c’est vraiment long. Certaines fois, votre public restera scotché à vos paroles, peut-être même que vous les hypnotiserez en même temps, donc gardez toujours un oeil sur votre assemblée !
Mais en soirée, ce peut-être trop long. D’ailleurs, cette induction a besoin de calme pour fonctionner.

Pour induire une transe profonde en une dizaine de secondes, il existe ce qu’on appelle les inductions rapides.
Certains les recommandent pour commencer, personnellement, je préfère que vous y alliez progressivement. Pour moi, ce serait le meilleur moyen de brûler les étapes donc, le meilleur moyen d’enflammer vos ailes.

Commencez par induire une transe profonde en prenant votre temps, obtenez des résultats, et la semaine prochaine, promis, on attaque les inductions rapides. Mais, pour être bien réussies, elles demandent un ingrédient principal … Que vous verrez très bientôt !

Descendez l’escalier … Jusqu’au plus profond de vous-même …

Si vous pratiquez l’auto-hypnose, vous connaissez peut-être déjà cette induction. Un escalier qui descend loin, très loin … Et une spirale sensorielle pour vous emporter aux tréfonds de votre esprit …
A la différence qu’au lieu de vous hypnotiser, vous hypnotiserez quelqu’un d’autre.

Le protocole de cette induction comporte 4 étapes :

  1. Faire visualiser un escalier à votre sujet,
  2. Servez-vous du VAK !
  3. Ajoutez quelques suggestions liées
  4. Take your time !

 

1. Faites visualiser un escalier à votre sujet

Pour induire l’hypnose, vous pouvez utiliser les métaphores (elles sont particulièrement utilisées en thérapie). Cette métaphore servira de trame, de fil conducteur à votre induction.

Vous demandez à votre sujet de visualiser un escalier qui descend - ou qui monte, ça n’a pas d’importance. Tant que vous poursuivez toujours dans le même sens.Mais précisez-le bien au début ! -, de plus en plus profondément
Il ne peut voir le bout … Mais il sait, aux tréfonds de son esprit que cet escalier, le conduit à son inconscient.
Qu’il pourra toucher du doigt cette incroyable puissance qui sommeille en lui.

2.  Servez-vous du VAK !

Pour que votre sujet soit totalement immergé dans cet escalier, servez-vous de tous ses sens ! Vous devez lui donner des éléments Visuels – Auditifs – Kinesthésiques à vivre.
Pour trouver les éléments à décrire, utilisez ce que votre sujet peut imaginer pendant sa descente.

Visuellement, vous pouvez avoir :

  • Les marches, leurs textures, la couleur de la peinture,
  • Les murs, couleurs, textures …
  • Ses pieds, peut-être porte-t-il des chaussures ? Ou encore pieds nus ?
  • La forme sombre qui l’attend, qu’il n’arrive toujours pas à distinguer,

Soyez créatif ! Même si, dans un escalier, les possibilités peuvent sembler réduites ;-)

D’un point de vue auditif :

  • Le bruit que font ses pieds sur les marches, peut-être est-ce qu’elle craque ? Peut-être est-ce qu’il y a un écho
  • Peut-être est-ce qu’il y a de la musique ?

Au niveau des sensations (kinesthésique) :

Parlez-lui de tous les signes qui peuvent se produire lors d’une transe.
Vous pouvez vous servir de cette liste.

Voilà un bref extrait que vous pouvez insérer facilement :

  • Spasmes musculaires
  • Mouvements involontaires
  • Modification du rythme respiratoire / cardiaque
  • Sentiment de lourdeur ou de légèreté
  • Bouffée de chaleur ou le contraire donc refroidissement
  • Engourdissement

De cette manière, vous lui suggérez d’une part de créer ses signaux, et en plus, s’ils sont déjà présents, le fait qu’il se concentre dessus les amplifiera, et augmentera en même temps sa transe !

3. Saupoudrer de quelques suggestions liées

En bref, on appelle suggestions liées des suggestions qui se servent d’un élément intérieur ou extérieur au sujet pour l’enfoncer dans un état hypnotique encore plus profond. 

Par exemple, vous pouvez lier sa rentrée en transe à sa respiration …

« A chacune de tes respirations, tu rentres de plus en plus profondément en transe … »

S’il risque d’y avoir un bruit qui pourrait le perturber :

« Plus tu entres en transe, plus tu t’enfonces dans ta bulle. Seul l’escalier compte, tu oublies progressivement le monde qui t’entoure … »

Associez des suggestions à tout ce qui pourrait le déranger !

4. Take your time !

Surtout, ne cherchez pas à aller trop vite ! Cette induction prend du temps.
Donc, vérifiez si votre personne est en transe assez profonde, par les signaux qu’indique son corps.
Et vous pouvez aussi vous servir du signaling …

Wake up !

Après avoir fini vos expérimentations sur votre sujet, il vous faut le réveiller.
Pour ça, une simple suggestion du style suffit largement :

« Maintenant, à 3, réveille-toi en pleine forme ! 1,2, 3 « 

Cet article est assez conséquent. Désormais, toutes les cartes sont entre vos mains, expérimentez une séance d’hypnose sur un proche grâce à cette induction.
La semaine prochaine, vous découvrirez :

-> Les secrets d’une induction rapide réussit,
-> Une power induction