Home Hypnose J’En Ai Marre Que l’On Me Parle d’Erickson …

Contrairement à ce que peut laisser penser le titre, cet article reste un hommage à Milton Erickson et ses travaux. Mais un reproche à tous ceux qui ne parlent que de lui à tout bout de champ.

J’ai énormément de respecter ce qu’a accompli M. Erickson, et je pense que ce n’est pas pour rien qu’un courant d’hypnose a prit son nom.
Mais, que l’on soit clair : aucun hypnotiseur qui se prétend Ericksonien n’est un vrai Ericksonien.

Le seul et l’unique n’est autres que … Milton Erickson lui-même.

#1 Erickson n’était pas sérieux. Il jouait avec l’hypnose

Je suis encore un gamin, et j’aime jouer. J’aime utiliser l’hypnose pour faire rire mes amis autant que pour les aider.

Je suis contre les personnes trop sérieuses qui disent que l’hypnose doit être uniquement réservée à la thérapie, et que le spectacle est ridicule, qu’il donne une mauvaise image de l’hypnose.

Pourquoi ? Parce que c’est faux. Le spectacle est un excellent moyen – qui a dit le meilleur ? – de démocratiser l’hypnose.
Les gens découvrent, et s’émerveillent devant les possibilités que ce domaine leur offre. Ensuite ils vont plus loin, et se dirigent vers la thérapie.

Sans ça, je pense que peu de personnes ne connaîtraient l’hypnose, et qu’elle aurait gardé son côté mystérieux pendant bien plus longtemps.

Mon avis est que les hypnotiseurs ont le même devoir que tout illusionniste : donner quelques minutes de bonheur à leur public. Mais en mieux, puisqu’ils n’ont même pas besoin de créer une illusion ! Ce qu’ils font est déjà de la magie. De la magie totalement naturelle et réelle.

Et cet instant de bonheur créé chez le public vaut toutes les thérapies du monde.

Pourtant, ne vous y trompez pas, j’adore l’hypnothérapie, c’est même elle qui m’a donné envie de m’investir dans l’hypnose pour découvrir le mentalisme plus tard.
MAIS, on ne peut pas limiter l’hypnose à ça.

Exactement comme une personne qui limite l’hypnose au spectacle, je trouve ça ridicule.

Maintenant, quand je vois des hypnotiseurs prétendre qu’un test de suggestibilité ne peut être réalisé qu’une seule fois dans sa vie, je rigole bien …
Mais ça n’est pas une majorité !

Le devoir de chaque hypnotiseur, quel qu’il soit – thérapeute, artiste, etc. – est de montrer que l’hypnose s’étend bien plus loin que ce que le sujet voit.
Que les débouchés sont plus vastes que le spectacle et la thérapie. Que chacun peut aussi faire de l’auto-hypnose pour l’aider dans sa vie quotidienne.

Aussi, en parlant de jeu.

Milton Erickson aimait s’amuser.

Même s’il détestait l’aspect spectacle, il savait se réjouir de ce que pouvait faire l’hypnose conversationnelle.
Sans oublier sa fameuse handshake induction, lorsqu’il demandait l’heure aux passants …

Arrêtons de se prendre trop au sérieux. Ça fera du bien à tout le monde, vous et moi compris …

#2 Le véritable Ericksonienne ne fait pas de développement personnel

Vous savez comment on distingue thérapie de développement personnel ?
La frontière est mince puisque la différence se situe surtout dans l’objectif.

En thérapie, on répare ce qui est cassé. Comme le fait de traiter une phobie, une addiction ou encore les dégâts causés par un événement précis (décès, viol …).

En développement personnel, on ne répare rien. On cherche l’évolution.
Par exemple, faire évoluer sa confiance ou son estime de soi.

Bien qu’on puisse chercher à faire évoluer sa confiance en soi, et devoir réparer un vécu comme une humiliation publique.

La différence est mince, mais elle existe.

Par contre, Milton Erickson faisait uniquement de la thérapie et pas de développement personnel. Ça ne correspondait pas vraiment aux aspirations de son époque.

Donc si on se prétend Ericksonien alors qu’on fait aussi du développement personnel (que l’on retrouve dans la majorité des formations actuelles en hypnose), on n’est pas un vrai Ericksonien, non ?

En fin de compte, même si les hypnothérapeutes suivent souvent des formations d’hypnose éricksonienne, les outils et la mentalité ont bien évolué depuis le temps de Milton Erickson. L’époque et différente, donc les stratégies se sont réadaptées.

#3 Erickson Versus Elman

Dave Elman était l’autre grand géant de l’hypnose avec Milton Erickson.

Mais, les deux big boss ne s’aimaient pas du tout.

À tel point que la légende parle d’un élève de Milton Erickson, qui suivait ET les cours d’Erickson, ET les cours d’Elman.
En l’apprenant, Milton l’aurait tout simplement viré du sien …

M. Erickson, une grande figure de l’hypnose ?

Oui, indéniablement.

Mais s’il vous plait, arrêtez de toujours parler de lui. Arrêtez de vous prétendre éricksonien ou même classique. Arrêtez de demander aux autres s’ils ont vraiment compris les travaux incroyables qu’a pu faire M. Erickson.

Vous êtes un hypnotiseur spécialisé dans la thérapie, le spectacle ou même la rue si vous le voulez.
Mais, vous restez un hypnotiseur, ni plus, ni moins.
Et c’est pour le mieux

Vous allez aussi aimer ...