Home Hypnose Portrait : Ivan Pavlov

Ivan Petrovitch Pavlov est un chirurgien qui excelle dans son domaine nommé d’abord professeur de physiologie puis directeur de l’institut de médecine expérimentale de Saint-Pétersbourg ainsi que de celle de Leningrad.

Pavlov est une personne méthodique et quelque peu attachée à sa routine et à ses habitudes. Pour lui il est important de manger, dormir travailler tous les jours à heures précises pour les vacances c’est toujours au même endroit en Estonie et le même jour chaque année.

Ce conditionnement limite obsessionnel se modifie le jour où il apprend la mort de son fils, cette tragique perte lui cause de lourdes insomnies.

De manière populaire, on connait surtout Ivan Pavlov grâce à l’expression « réflexe de Pavlov » et son conditionnement permettant de décrire qu’une personne réagit avec un comportement instinctif à une situation, plutôt que de mettre en avant ses capacités cognitives. Il démontre ainsi que les réflexes d’ordre physiologique peuvent être provoqués par un conditionnement spécial du cerveau, qui n’est pas forcément lié directement au stimulant premier.

Grâce à ses travaux sur le conditionnement, il est désormais considéré comme le père fondateur de la psychologie russe moderne.
Ses recherches on permis de faire énormément de progrès dans certain domaine par exemple en obstétrique et plus précisément sur la mise en place des premiers accouchements sans douleur à l’aide de recherche faite sur le conditionnement de la respiration.

Il est le premier Russe à recevoir un Prix Nobel en 1904, pour ses travaux  sur la physiologie cardio-vasculaire et digestive. Mais, l’usage du russe langue peu connu à l’époque provoqua un fameux contresens, c’est ainsi qu’on prie encore de « réflexes conditionnés «  alors que le terme « réflexes conditionnels » est plus exact.

Pavlov interprète l’hypnose du point de vue physiologique comme un état intermédiaire entre le sommeil et la veille en phase d’inhibition du système nerveux accompagnée de l’inhibition partielle du cortex avec l’excitation de certains foyers du cerveau permettant l’établissement du rapport avec l’hypnotiseur.
Selon sa théorie physiologique, la suggestion représente une excitation concentrée d’un foyer du cortex sur le fond de l’inhibition d’autres zones du celui-ci.

Vous allez aussi aimer ...