Home Hypnose Avez-Vous Entendu Parler des Hypnotiseurs de Rue ?

Ces derniers temps, un phénomène prend de plus en plus d’ampleur dans le paysage hypnotique de France : l’hypnose de rue ou encore l’hypnose impromptue.

Le principe est simple : sortir dans la rue et hypnotiser les passants, pour leur faire vivre des expériences étonnantes alors même qu’ils ne s’y attendaient pas.

Les passants découvrent un monde étonnant et les hypnotiseurs ont accès à un nombre illimité de sujets pour apprendre en pratiquant les rouages de l’inconscient.
Ils peuvent s’amuser sans attendre la prochaine soirée entre amis et c’est aussi l’occasion de se faire de nouvelles connaissances.

Au cours des prochains articles, je vous propose d’entrer dans cet univers, et de découvrir comment vous aussi, vous pouvez devenir hypnotiseur dès maintenant …

Mais avant, d’aller plus loin, on va parler de la déontologie de l’hypnose de rue.

J’oubliais ! On ne va parler que d’inductions rapides. On laisse de côté les inductions utilisées par la majorité des thérapeutes en France qui prennent entre 7 et 20 minutes pour créer une transe hypnotique. Effectivement, le but de l‘hypnose impromptue est d’aller vite.

Dans la rue, vous n’avez pas le temps de les faire sinon les gens s’ennuient … L’objectif est donc de créer des transes en quelques minutes voir moins ….

Déontologie, et précautions à prendre en hypnose impromptue

Descendre dans la rue, et se prendre pour un hypnotiseur c’est bien. On s’amuse, les gens nous regardent et on peut très vite devenir le centre d’attention.

De plus, la sensation de pouvoir qui vous prend lorsqu’une personne « s’endort » dans vos bras en quelques  secondes gonfle votre égo, c’est assez grisant.
Et, suivant votre public, vous avez peut-être envie d’aller encore plus loin, de faire des choses plus impressionnantes …

Mais, ce ne sont pas de bonnes raisons pour négliger vos sujets. Parce qu’ici, prenez bien conscience que le sujet est LE plus important.
Lorsque vous voulez mettre une personne sous hypnose, vous êtes responsable d’elle et de toutes les expériences qui vont lui arriver. Qu’elles soient pendant ou après la transe.

Une induction mal faite et le sujet tombe par terre puis se fait mal, ou encore un mauvais réveil qui le rend complètement pâteux pour le reste de la journée … Ces deux exemples sont encore légers, mais on verra plus loin que le sujet peut avoir des réactions encore plus dures à gérer.

Confort du sujet

Je pense qu’un des objectifs que l’on doit avoir en tant qu’hypnotiseur de rue est de développer une image positive de l’hypnose.

Il y a eu trop de malentendu, et de soupçons d’illusionnisme (qui pour certains étaient vrais) au cours de l’histoire pour continuer dans cette direction.
Il est donc de votre devoir de montrer que l’hypnose, ce n’est pas un état ou le sujet perd toute conscience. Que ce n’est pas non plus un état où vous pourrez lui faire faire des choses contre son gré.

Mais aussi que l’hypnose ne s’arrête pas à la rue, et à ces expériences amusantes. Vous pouvez leur parler de l’hypnothérapie ou encore de l’auto-hypnose qui peut les aider à améliorer leur vie.

Soyez transparent à ce niveau pour le développement de l’hypnose, mais aussi pour la confiance que votre sujet aura en vous. Et plus un sujet a confiance en vous, plus votre séance sera réussie.

Pour son confort, vous devez aussi veiller à ce qu’il ait un réveil de qualité.
Je ne sais pas si vous avez déjà été hypnotisé auparavant, mais c’est comme ça que j’ai connu l’hypnose : grâce à une hypnothérapeute.

La séance a été parfaitement bien menée, et le travail bien effectué. Mais son réveil a été trop brutal.
Résultat, j’ai passé le reste de la journée dans le coaltar. Un peu comme le lendemain d’une soirée – beaucoup – trop arrosée.

On verra comment rendre votre sujet en pleine forme au cours d’un des prochains chapitres. Trop d’hypnotiseurs font l’impasse puisqu’ils accordent trop d’importance à l’induction. Vous, vous devez aller jusqu’au bout de votre séance en y donnant toute l’attention qu’elle mérite.

Image credit: kenishirotie / 123RF Stock Photo

Vous allez aussi aimer ...