Home Influence Ce que le mentalisme peut vous apprendre sur la séduction …

Aujourd’hui, vous allez découvrir quelques techniques pour dépasser la pression sociale, et certaines croyances de la personne qui vous fait de l’effet et que vous voulez séduire … Femme ou homme, ça n’a pas d’importance.

Dans cet article, on part du principe que vous avez été capable de faire une bonne approche, en confiance. Vous commencez à parler avec une femme qui vous plait, l’étape 1 est réussie. Bravo.
Vous avez même été capable de prévoir un rendez-vous, et de créer une certaine tension entre vous. Vous et votre partenaire vous sentez bien dans cette conversation, et vous avez envie d’aller plus loin.

La conversation chauffe, et tous deux avaient envie de finir cette délicieuse rencontre dans un lit … Mais, ça n’est pas vraiment en accord avec les règles sociales. Ces règles qui disent « Non, je ne couche pas au premier rendez-vous …« . En les suivant, on fini tout les deux seuls et frustrés. Comment réussir à enlever cette pression des épaules de votre partenaire ?
Voilà le sujet du jour …

Pour ce faire, je vous propose de voir quelques techniques utilisées en mentalisme, plus particulièrement en illusionnisme et en covert hypnosis pour induire un nouvel état émotionnel dans une personne et lui permettre de se détacher des croyances habituelles …

Le concept de ce que je vous propose est simple : créer le rythme adéquat pour mieux injecter vos idées.

On va donc commencer par parler langage du corps, avant de dériver sur la covert hypnosis ou hypnose conversationnelle.

Créer le rythme qui endort l’esprit critique

L’esprit critique est un point qui fait verser beaucoup d’encre en illusionnisme puisque l’objectif est justement de passer outre l’esprit critique alors que la personne est dans un état de vigilance maximum …

En séduction, l’objectif est le même : endormir l’esprit critique pour que la personne face à vous passe du bon temps, et qu’elle soit séduite par l’idée qu’elle se fait de vous. A la différence près qu’en général ses radars ne sont pas aussi à l’affut que pendant un tour de passe-passe…
Enfin, ça dépend tout de même de l’endroit où vous êtes, et de ce que vous avez fait avant.

Notre objectif en tant que séducteur est d’endormir cet esprit critique pour mieux faire passer certaines émotions. Pour ce faire, on va travailler essentiellement sur vos gestes et le votre rythme de parole. Pas sur les mots.

D’après la règle des 7% – 28% – 55% du professeur Albert Mehrabian, pour la compréhension de l’autre personne, les mots signifient à peine 7% de ce que vous exprimez. 28% correspond à la manière dont vous le dites, et 55% à la manière dont votre corps le dit.

#1 Gestion du silence

Pour créer le rythme que l’on cherche, la première chose à faire est de gérer ses silences. Prenez le temps de parler clairement, mais n’enchainez jamais phrase après phrase. Ne débitez pas, ne soyez pas un moulin à parole. Prenez le temps de respirer, vous n’avez aucun train à prendre.

Lorsqu’elle vous pose une question, prenez quelques secondes de silence. Pourquoi ? Si vous l’habituez à une réponse au tac au tac d’une part vous perdrez un peu de votre mystère, et d’autre part si elle vous pose une question gênante où vous avez besoin de réfléchir, elle comprendra avoir touché un point sensible …
Point sensible qui n’est pas toujours bon à montrer.

Et surtout, vous montrerez votre cohérence. Vous montrez une chose : quelle que soit la situation, vous la prenez de la même manière.
Et ça, c’est essentiel.

Certaines femmes vous reprocheront votre manque de spontanéité. Mais, vous pouvez la créer autrement, en disant certaines associations absurdes qui vous passent par l’esprit. Dit de la bonne manière, ce sera amusant.

#2 Rester calme pour maintenir le rythme

Après la gestion des silences, vous devez apprendre à rester calme en toute circonstance. La colère n’a absolument aucun bénéfice. À part vous soulager et encore …

Le calme passe par des gestes lents et précis. Supprimez toutes les hésitations de votre démarche, de vos mouvements, mais aussi de votre voix.
Bannissez tous les « euh ». Préférez garder le silence à la place.

En restant calme, votre rythme n’en sera que meilleur …

Séduction

Injectez une émotion …

Injectez l’émotion que vous souhaitez : la covert hypnosis

Maintenant que vous avez su créer un rythme adapté pour réduire l’esprit critique, on rentre dans le domaine de la covert hypnosis. La covert hypnosis, appelée aussi hypnose conversationnelle ou encore hypnose black ops est une manière de pratiquer l’hypnose sans hypnose.
C’est-à-dire que vous pourrez mettre vos interlocuteurs dans un état plus réceptif, sans qu’ils s’en aperçoivent ….

Cette technique est très intéressante de par le nombre de débouchés : séduction, discours, négociation, thérapie et j’en passe …
Ross Jeffries a en partie créé sa technique de Speed Seduction grâce à ça et d’autres techniques de PNL.

Qu’est-ce que l’on va faire avec ? Dans cet article, on va se contenter de mettre notre interlocutrice dans un état plus réceptif, la libérer de la pression sociale afin qu’elle accepte de suivre ses envies … Et que vous finissez la nuit ensemble …

Mais, ce n’est pas la seule possibilité. Cette technique peut aussi intervenir avant, pour créer une véritable connexion entre vous. Lorsque l’on fait preuve d’empathie, on utilise souvent cette technique de manière totalement inconsciente pour mieux se mettre à la place de l’autre.

Par exemple, si vous faites le rapprochement entre la figure paternelle et vous, la personne vous associera à l’image de son père et tout ce qui en découle ou encore réactiver cette connexion qu’elle a déjà connu avec une autre personne.

Mais, aujourd’hui, on va chercher à lui donner une autre image du fait de faire l’amour après le premier rendez-vous.

On va donc utiliser le phénomène des métaphores pour créer un nouveau pattern. En d’autres termes, créer un nouveau pattern signifie créer un nouveau schéma de pensée chez la personne. Donc, changer son état émotionnel.

Pour ce faire, je vais vous présenter ce qu’on appelle les métaphores isomorphiques.

Les métaphores sont de petites histoires auxquelles votre cible pourra s’associer, donc aligner son comportement sur les protagonistes.
Concrètement, imaginez que votre objectif est de coucher avec elle à la fin du premier rendez-vous. Comment faire pour la libérer de tout ce qu’on lui a mis dans la tête ? « Il n’y a que les salopes qui couchent à la fin du premier rendez-vous … Si je le fais, il va me jeter dès demain … »

L’objectif est donc de la rassurer à ce niveau. Quelle métaphore vous pouvez utiliser ? Ma préférée est de raconter que j’ai beaucoup voyagé, et que dans les autres pays les gens sont bien plus libérés sur leur sexualité.
Racontez-lui qu’à Singapour, les filles n’hésitent pas à coucher le premier soir parce qu’elles aiment se faire plaisir. Et que vous trouvez ça plus normal que de finir frustré dans son coin.

En général, les métaphores suivent une structure simple :

  • Insertion du contexte,
  • Insertion des protagonistes,
  • Passage à l’action.

Dans notre cas, commencez par parler d’Asie, de Singapour ou de n’importe quel autre pays visité. Dites-lui qu’un ami vous a raconté que les gens là-bas ont des moeurs plus libres … Qu’il finissait au lit à la fin des premiers rendez-vous parce que c’est normal dans ce pays.
Et rajoutez une couche comme quoi vous trouvez ça plus normal qu’en France, qui est censée être la ville des amoureux, mais où l’on finit trop souvent frustré …

Faites en sorte que votre métaphore n’arrive pas comme un cheveu dans la soupe. Utilisez là au bon moment. Et adaptez là à vos objectifs.

PS : Un conseil, écoutez le programme Séduction & Mentalisme