Home Développement Pers Et Si des Oies Vous Donnaient Une Leçon de Leadership ? #Leadership

Mardi dernier, j’ai eu le plaisir d’être invité par l’ICF (International Coaching Federation) à une conférence de Robert Dilts sur le leadership. Ce fut un plaisir de voir et d’écouter l’expérience de cet expert dans le domaine directement sur scène.

Cette conférence fut riche en information, mais, je vous propose de voir certains points qui sortaient du lot, tels que les quatre clés d’un leader, le leadership de soi, l’état COACH, l’alignement sur les niveaux logiques. Et, finir sur l’influence du leadership dans le mentalisme, notamment en tant qu’hypnotiseur.

Vous découvrirez aussi ce que les oies sauvages peuvent vous apprendre sur le fait d’être un leader.

#1 Le modèle du leader

Selon Robert Dilts, un leader possède quatre capacités clés :

  • Celle d’exprimer sa vision,
  • Celle d’influencer les autres pour atteindre des résultats,
  • Celle d’encourager la coopération,
  • Et surtout, celle d’être l’exemple.

L’influence de la vision

J’ai beaucoup apprécié cette partie puisque j’avais tendance à penser qu’une vision devant forcément être la plus précise possible. En fin de compte, Robert la compare plus à une direction qu’à la destination.

À l’époque, Walt Disney n’avait aucune idée de ce qui allait être créé entre les multiples films, les produits dérivés et les parcs d’attractions. En même temps, c’était encore inconcevable à l’époque.
Mais, il voyait quelque chose de majestueux et de lumineux. C’était sa direction dans les années 1920. La suite, vous la connaissez …

L’influence, la coopération, mais surtout l’inspiration pour atteindre les résultats

Je place la capacité d’influencer les autres et celle d’encourager la coopération ensemble puisqu’elles vont de paires.

En fait, plus qu’influencer et coopérer, l’objectif est d’inspirer. Inspirer les autres pour que tout le monde avance ensemble vers la vision.

Travailler ensemble permet d’aller bien plus loin que le fait d’être seul.

1 + 1 = 3.
~ Robert Dilts

Oui, c’est bien ça. 1+1 = 3. Pas deux, mais trois.
Un seul cerveau de son côté égale toujours un. Si vous avez une idée géniale lorsque vous travaillez seul, elle est vôtre.
Mais, lorsque deux personnes travaillent main dans la main et ont une superbe idée, aucun ne peut la revendiquer. Elle est le fruit de la réflexion des deux cerveaux.

Parfois, on peut même aller jusqu’à parler d’une symbiose entre deux individus …
Je reviendrai une prochaine fois dessus, puisque lors de l’interview qu’il nous a accordé, il a parlé de l’évolution de la PNL à travers ce principe.

J’entends la voix d’une de mes mentors qui me rappelle toujours de bien garder en tête le résultat. La coopération est géniale, et doit être bien dirigée vers un objectif de réussite.

Be the change you want to see ~  Gandhi

La dernière clé du leadership, et la plus importante : être un exemple.
Leader vient du vieil anglais lithan, qui signifie aller ou guider sur une voie particulière.

Le leader est donc celui qui prend les risques. Qui ose, qui a le courage d’aller le premier là où personne d’autre n’est ou ne veut aller. Partir de cette manière sans voir précisément la destination finale n’est pas facile.
Mais parfois, il faut juste y aller. Identifier sa peur pour se rendre compte que bien souvent, on imagine le pire scénario qui a rarement lieu d’être. Puis, combattre sa peur, passer à l’action pour provoquer sa réussite.

Le rapport avec les oies ?

Au cours de la conférence, Robert Dilts a effectué un parallèle intéressant avec les oies.

leadership

La formation en V des oiseaux migrateurs

Lorsqu’elles traversent de longues distances, les oies respectent une formation en V, qui leur permet de voler 75% plus longtemps qu’une oie seule.

La première oie, le leader est celle qui brasse le plus d’air, elle crée ainsi de nombreux vortex qui vont jusqu’au bout du V pour permettre aux autres de dépenser moins d’énergie.
Elle fournit donc beaucoup plus d’énergie que les autres, et se retrouve régulièrement remplacée.

Cette métaphore illustre bien le principe de coopération et de vision commune. Chaque oie se retrouve leader à un moment, et elles continuent toutes dans la même direction.

Le Leadership de Soi

Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir.
Le reste est secondaire

- Steve Jobs

Le leadership de soi est un des points qui me tient le plus à cœur. Concrètement, il s’agit de vivre sa vie, et  pas celles que les autres ont voulu.

Cette citation de Steve Jobs lors de son discours inspirant à l’université de Stanford correspond tout à fait cette prise en mains. Le fait d’arrêter de vivre la vie que Papa, Maman, la famille, et d’autres personnes auraient voulu pour vivre la sienne, celle qui nous correspond.

Steve Jobs était un leader hors du commun. Il savait inspirer aux autres sa vision du monde, créer une coopération plus ou moins difficile, mais avec des résultats grandioses à la clé.
Ce n’était pas forcément un homme parfait, puisqu’il avait apparemment une fâcheuse tendance à passer d’un extrême à l’autre.

Malgré son caractère, ses employés voulaient travailler avec lui, parce qu’ils avaient le sentiment d’être utiles, de faire quelque chose de merveilleux. Ils avaient l’impression de changer des facettes du monde. Et ils le faisaient vraiment.
Que ce soit l’ordinateur, la musique, la téléphonie et l’image de synthèse, tous ces domaines ont été en partie révolutionné par Steve Jobs et ses équipes.

On peut aussi ajouter le fait d’arrêter de se comporter en victime pour assumer le fait que chaque chose, du moins la signification que l’on a accordée à chaque événement vienne de nous, et uniquement de nous.

Nous sommes responsables de nos vies, qu’elles soient merveilleuses ou infectes. Et c’est une bonne chose, puisque nous sommes donc aussi responsables de notre futur …

Je continuerais mon résumé de cette conférence dans des prochains articles, puisqu’elle a été vraiment enrichissante, à tout point de vue.

Je suis reparti avec plaisir sur la route pour une petite semaine, écrivant confortablement cet article dans un train où j’ai troqué les rizières à perte de vue d’Asie contre les champs de l’Angleterre. En route pour Londres, cette fois avec un séminaire de Tony Robbins.

Robert Dilts m’a impressionné par sa présence sur scène, et il est d’une rare authenticité. Ce sera étonnant de voir la différence de style entre cet orateur très doux, et le showman Tony Robbins.

Un grand merci à l’ICF France pour cette invitation, je vous invite à visiter leur site web et leur Facebook pour suivre cette fédération de coaching.

PS : Visionnez aussi notre interview de Robert Dilts :

 

Image credit: alphaspirit / 123RF Stock Photo