Home Auto-Hypnose Dure nuit …

Cette nuit, j’ai mal dormi. Très mal.
J’ai eu l’impression d’être un zombie pendant toute la journée …

En fait, ça faisait six ans que ça ne m’était pas arrivé. Depuis près de six ans que je n’avais pas eu un sommeil aussi agité.

La raison est simple, je suis sous pression. J’ai fait un certain nombre d’investissements conséquents, que des proches m’ont déconseillés. Mais j’ai la certitude que ça va m
Je sais que ça va marcher. Et ça demande tout de même beaucoup de réflexion.

Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, j’ai déjà pris des risques tout aussi importants, et j’arrivais toujours à dormir comme un bébé. Mais ce soir, j’ai juste oublié …

À force de pratiquer des techniques comme l’auto-hypnose, vous avez peut-être remarqué qu’elles deviennent presque automatiques. Votre esprit met tout de suite en place ces solutions puisque vous vous êtes conditionné.
Mais de temps en temps, une piqûre de rappel s’impose …

Dans un cas comme celui-là, ce n’est pas trop grave. Je n’avais pas de grosse décision à prendre dans la journée, donc j’ai fait ce que j’avais à faire et je me suis reposé.
Mais, imaginez que ce soit juste avant de faire un choix qui influence tous les aspects de votre vie. Ou même avant une compétition ou épreuve importante.

Là, une mauvaise nuit peut coûter cher …
Je pense que dans un cas comme ça, il vaut mieux toujours s’en remettre à ces techniques. Comme-ci on venait de commencer.

Comment bien dormir en 6 étapes ?

L’objectif de cette méthode n’est pas de vous endormir, mais de réduire la pression.

Imaginez votre inconscient comme une feuille. Elle est vierge à votre réveil puis se remplit au fur et à mesure de votre journée. Une fois que vous vous endormez, votre cerveau reprend chaque information dessus en partant de la fin, et les traite de manière à les intégrer ou à les oublier en fonction de ce qu’il juge important.

Il revit donc la journée pour mieux intégrer certains éléments.
Par ce biais, on revit les moments de stress connu, ce qui peut créer des cauchemars et nuits agitées.

Notre objectif va donc être de traiter ces instants de pression par l’auto-hypnose avant le sommeil. Comme ça, votre nuit sera bien plus agréable.

L’inconscient aime les métaphores. Ce n’est pas pour rien que l’hypnose conversationnelle en a fait un outil principal.
Pour gérer la tension, on va aussi utiliser un langage abstrait, symbolique.

#1 Entrer sous hypnose

De préférence avec une induction plutôt relaxante comme les escaliers. Dans un cas comme celui-là, évitez la vision périphérique par exemple.
Si vous ne savez pas comment procéder, vous pouvez lire ce livre numérique.

#2 Mise en place du décor : la falaise

Là, on va jouer avec la visualisation.
Le but est de créer mentalement un décor magnifique : une falaise qui surplombe l’environnement que vous vouliez : mer, forêt, ville, désert ou même neige ?

Utilisez pour ça vos trois sens principaux (VAK) attardez-vous donc sur des éléments visuels comme la couleur du ciel, des éléments auditifs comme le bruit ambiant de la nature et de la sensation comme la douceur du vent sur votre peau.

Imaginez une falaise comme vous l’entendez, elle peut-être immense jusqu’à dépasser les nuages, le ciel peut-être magnifiquement bleu turquoise ou au contraire le rouget d’un coucher de soleil.

#3 Le super gentil : un nuage

Un nuage va vous aider dans votre objectif de se débarrasser de la pression.
Ce nuage, vous pouvez le voir de la taille que vous le souhaitez, mais blanc de préférence. Un blanc immaculé.

#4 Le super méchant : la pression

Pour se débarrasser de toute cette tension, mettez là dans des sacs.
Imaginez vraiment avoir différents sacs posés à côté de vous. Dans ces sacs, mettez-y tout ce qui vous aura dérangé dans la journée : la pluie, ce collègue agaçant, le pic envoyé par un ami, bref tout ce qui vous a froissé.

#5 On passe à l’action !

Une fois que votre visualisation est bien en place, il est temps d’envoyer tous ces sacs dans le nuage !

Vous les envoyez un par un, et au fur et à mesure, vous observez que le nuage devient de plus en plus noir … Jusqu’au dernier sac où vous pouvez même voir des éclairs.

Imaginez vraiment que vous envoyez ces moments de stress, vous pouvez même aller jusqu’à ressentir un poids en moins.

#6 L’acte final

On fini par détruire le nuage, et la pression qui va avec.
Pour ce faire, utilisez la méthode que vous préférez : rayon laser, etc …

Vous pouvez même y aller à coup d’amour. C’est comme vous le souhaitez.

#7 Le réveil

Il est temps de sortir progressivement de transe pour aller vers un autre état de conscience : le sommeil.

Notes

Cette méthode est très intéressante. Elle m’a servi pour mes plus grosses compétitions et j’en ai toujours été heureux.
Mais surtout, elle est intéressante pour voir comment votre inconscient fonctionne : il aime le jeu.

Je vous ai parlé de sacs, de nuage et de rayon laser parce que c’est ce que j’aime imaginé. Mais ça marche aussi avec montgolfière et une vague d’amour.
L’essentiel est que vous et votre inconscient parliez un langage similaire. Et pour y arriver, le mieux reste les symboles …

PS : Il ne vous reste plus que quelques heures pour bénéficier de l’offre spéciale sur le Mental Training : Auto-Hypnose. Cliquez ici.

Image credit: kenishirotie / 123RF Banque d’images