Home Non classé L’induction : déclencher l’état d’auto hypnose

Comment déclencher une état d’hypnose me demandez-vous ? Eh bien, grâce à une étape que l’on nomme induction. Il existe plusieurs méthodes pour créer un état modifié de conscience, aussi appelé transe.

Une transe est un mot qui, dans notre culture, peut faire peur. Placé au même niveau que l’hypnotiseur de spectacle, ce terme nous rappelle toutes ces histoires de chamans, de rituels occultes, les convulsions, la perte de toutes nos capacités . . .
La transe d’hypnose est sans danger et totalement naturelle ! C’est l’EMC que l’on utilise pour dialoguer avec notre inconscient, il nous permet de changer. Alors no panic, ce mot peut faire peur, mais, en hypnose, il est totalement naturelle.

Alors, le programme du jour :

  1. L’induction
  2. Trois méthodes d’inductions
  3. Comment reconnaitre la transe ?
  4. Récap’

1. L’induction

Les buts d’une induction sont :

  • Une perte du contrôle conscient.
  • Une présence accrue de l’inconscient tout en restant conscient.

Le premier but est intéressant dans un cadre hypnothérapeute & patient, mais lors d’une pratique d’auto-hypnose, il est bien de rester conscient, afin de guider au mieux le travail ;)

Vous verrez que tel induction vous conviendra mieux qu’une autre, nous sommes uniques et avons tous nos préférences. Pour cela, il y aura d’autres articles pour que vous découvriez de nombreuses sortes d’induction et choisissez celle que vous préférez.

Pour votre première induction, choisissez un endroit calme, plutôt assis, coucher il y a beaucoup de chance que vous vous endormiez au lieu de pratiquer, c’est à vos risques et périls ;)
Trouvez-vous donc un coin confortable, – mais pas trop quand même -, genre une bonne chaise de bureau, ça vous évitera de dormir :P Ensuite, les yeux, avec certaines inductions ils devront rester ouvert, mais pour les autres, vous pourrez les fermer. C’est vous qui voyez, je préfère, les avoir fermé, ça repose, et au début, provoque une meilleur concentration.
Le lieu peut-être silencieux, ou avoir une petite musique, voir même le hard rock à fond, c’est vous qui entendez, donc c’est vous qui voyez. Pareil pour la lumière.

Enfin, après quelques expérimentations dans un coin calme, amusez-vous à provoquer des inductions un peu partout, dans le métro, assis à table, en boite, n’importe où ! Enfin, au début, évitez en conduisant quand même, ça serait bête de s’endormir au volant dans des embouteillages où les autres vous klaxonneraient pour vous réveiller :P

Aussi, je vous conseille de préparer votre induction par plusieurs respirations profondes. Inspirez, . . . Respirez . . . Inpirez . . . Respirez . . .Inspirez le plus d’air possible, remplissez au maximum vos poumons et votre cage thoracique, et expirez tout doucement tout l’air contenue.

2. Trois premières méthodes d’induction

Il existe de nombreux types d’induction et chacune peut-être adapter à celui qui l’utilise, on en verra trois, pour commencer bien sûr ;)

  • Le souvenir presque hypnotique
  • La spirale sensorielle
  • La vision périphérique

a. Le souvenir presque hypnotique :

Chaque personne expérimente un EMC, lorsque vous « décrochez », rêveries & co, en travaillant, au volant, ou en marchant, les pensées vagabondent, elles vont et viennent, le temps perd son emprise, dans un film, lorsque vous êtes captivé au plus haut point, et que pareil, le temps passe sans s’en rendre compte. Tout ça sont des EMC ou états presque hypnotiques.

Cette induction se déroule en deux étapes :

  • Récréer cet état presque hypnotique grâce à un souvenir.
  • Evoluer vers un état hypnotique en amplifiant les sensations.

Tout d’abord, se remémorer cette expérience, la première qui vous vient, à l’esprit. Le plus important est le ressentie.

Une fois le souvenir revenue à la surface, retrouvez l’état d’esprit, rechercher toutes les sensations que vous aviez, retrouvez-les, et imprégnez-vous en, amplifier les au maximum.

Faites attention au moindre micro-mouvement de votre corps, ressentez le pleinement, dans son ensemble, des doigts de pieds aux cheveux. Et à force d’amplifier ces sensations vous atteindrez l’état hypnotique voulue.

Voici un article sur les différents indicateurs qui vous montre que vous êtes bien en transe.

b. La spirale sensorielle :

Une de mes méthodes préférées, a pratiquer les yeux ouverts ou fermer, comme vous voulez.

  • Avec les yeux fermés : Se rappeler / modifier un souvenir agréable, y regrouper tous vos sens, c’est à dire une image, fixe ou animé, des sons, musiques ou bruits anodins, et enfin, des sensations.
    Avec les yeux ouverts : Utiliser l’image, les sons et les sensations que vous voyez, entendez, ressentez à ce moment précis.
  • Décrire cinq éléments visuels
  • Décrire cinq éléments auditifs
  • Décrire cinq élements kinesthésiques
  • Décrire quatre éléments visuels
  • Décrire quatre éléments auditifs
  • Décrire quatre éléments kinesthésique
  • Décrire trois éléments visuels
  • Décrire trois éléments auditifs
  • Décrire trois éléments kinesthésique
  • Et ainsi de suite

Vous créerez ainsi une confusion pour le conscient, qui devra laisser la main à l’inconscient.

Au niveau de la description, pas besoin de s’attarder, il faut surtout prendre conscience de chaque chose, une fois décris tous les éléments d’une catégorie, il faut les liés les avec une phrase qui vous aide à rentrer en hypnose comme :

Tout cela me permet de me détendre, je me sens de plus en plus calme, de plus en plus détendu. Au fur et à mesure, je rentre dans cet agréable état d’hypnose.

Un exemple du déroulement d’une induction par spiral sensorielle après cet rappelé un souvenir ou s’occuper de ce moment précis ( dans mon cas, un souvenir ) :

Je vois un feu devant moi, les flammes tourbillonnent, je prends conscience de toutes les nuances de couleurs, orangé, rouge, jaune . . . Mon regard se décale et je vois le visage de mes amis, il fait nuit, leurs regards apaisants, nous sommes heureux d’être ensemble . . . Je vois le sable, toutes les formes qu’il fait, des dunes, des genres de cercles, tellement de choses . . . Et la lune, quelle beauté ! Pleine d’une lumière surnaturelle, elle m’a l’air tellement calme . . . Je me rends compte de l’immensité du ciel, l’incroyable nombre d’étoiles.

Tout m’aide à rentrer de plus en plus profondément en moi, de prendre un meilleur contact avec mon inconscient, je rentre tout doucement, à la vitesse qu’il me faut, dans un état hypnotique, tellement calme, tellement agréable.

Faites pareil avec l’auditif et kinesthésique, et réduisez à chaque fois le nombre d’éléments. Au fur et à mesure, vous rentrerez en transe de plus en plus profonde, ressentez votre corps, il vous dira si vous êtes en transe.

c. La vision périphérique

Nous possédons une vision à 180°, mais, souvent, on utilise qu’une infime partie de notre regard, la partie la plus clair. Or, les côtés sont, certes flous, mais on perçoit beaucoup mieux les mouvements. Avez-vous vus un épisode de Kaamelot avec Arthur enseignant à Perceval et Caradoc comment esquiver avec une vision à 30° ? Eux tente tout un tas d’expérience avec la température, sans comprendre ce que le roi disait.

Eh bien, dans la vision périphérique, on utilise le flou pour discerner chaque mouvement sur nos côtés. De plus, ça déclenche une hyperactivité des sens permettant de rentrer en transe

La vision périphérique à pleins de petits nom, regard de la vérité et  hypervigilence. Regard de la vérité car lorsque vous regarder normalement les serpents tournants, ils donnent l’impression de . . . tourner, comme le nom l’indique :P Alors, qu’en vision périphérique, ils restent fixe, magique hein. De plus, les agents de sécurité utilisent ce regard afin de détecter sur une plus grande surface les gens dangereux. Vous avez vus certains joueurs en foot ? Ils nous donnent l’impression d’avoir des yeux derrière le dos,  la maîtrise du regard périphérique est essentiel pour discerner le plus vite les gestes des adversaires afin d’anticiper leurs attaquer et de les dribler au mieux.

Serpents tournants

Copyright A.Kitaoka 2002 © Akiyoshi Kitaoka "Trick eyes" Tokyo: KANZEN 2002

Pour en revenir à l’hypnose, il est très pratique lorsque vous devez rentrer en transe les yeux ouverts. A faire en marchant ou en courant, et surtout, debout la première fois, vous verrez les sensations sont vraiment sympa.

Passons à la procédure de cette induction :

  • Fixation intensive sur un point
  • Toujours fixé, prendre conscience du champ de vision, les bords, . . .
  • Voir en même temps deux bords opposés
  • Reprendre une vision dans son intégralité

Fixer un point, surtout gardez vos yeux immobiles. Imaginez un lien reliant vos yeux à ce point.
Au bout d’une ou deux minutes,  prenez conscience de votre champ de vision dans sa globalité, allez jusqu’à la limite de votre vue.
Puis, reconcentrez-vous sur le point de base, là, regardez à la fois à droite et à gauche, sur une courte distance au départ, puis augmenter là. Ensuite, refaites ça, mais à la fois en haut et en bas.
Enfin, reprenez conscience de l’intégralité de votre vision.
Là, si vous avez fait ça debout votre corps devrait se mettre à osciller, tout en gardant son équilibre.
Et en marchant / courant, vous devrez avoir l’impression d’avoir le monde qui avance, alors que vous restez au même endroits, comme dans les génériques de dessins animés ;)

3. Comment reconnaitre une transe ?

Vous souhaitez savoir quand vous êtes en transe ?J’en parle dans cet article pour avoir une liste non exhaustive, des différents effets.

4. Récap’

Eh ben, c’est déjà fini ! Court hein :P
Comme vous avez pus le voir, l’induction est une étape fondamentale dans une séance d’hypnose, trouvez la technique qui vous convient le mieux, et adaptez les techniques comme vous le voulez, nous sommes tous uniques, à chacun son style.
Un autre billet sur d’autres méthodes d’induction devrait faire son apparition un de ces jours, et surtout, je vous invite à raconter vos expériences.

 

Induction

Cliquez pour agrandir

J’allais oublier ! Si vous n’êtes pas arriver à atteindre l’état de transe la première fois, recommencer plus tard, la durée peut varier selon les personnes. Personnellement, lorsque j’avais appris dans un livre, je l’avais déclencher au bout de la deuxième fois et passer une demi-heure à chaque fois, par contre, je vous garantis que le résultat en vaut la chandelle. Au pire, vous aurez passer un moment tranquille, calme, un moment pareil est toujours bon à vivre. En plus, quelques heures pour changer, changer pour toute sa vie,  c’est un bon rendement non ?